mercredi 14 septembre 2011

Ultra Black Hair Growth II de Cathy Howse en 7 grandes lignes



cathy Howse, croissance des cheveux crépusCathy Howse est une experte et une pionnière en matière de croissance des cheveux crépus. Elle est la fondatrice de Ultra Black Hair Products/UBH Publications Inc. et l'auteur de Ultra Black Hair Growth II, une source d’informations précieuses sur les cheveux crépus, sur comment les entretenir et les faire pousser. Je parle d'informations précieuses car elle ne partage pas seulement ses expériences et ses opinions, mais surtout elle explique les bases même de trichologie (science du cheveu) et spécifiquement du cheveu africain qui nécessite des soins particuliers.

Le livre est en Anglais, vous pouvez trouver Ultra Black Hair Growth II sur Amazon.fr. Autrement, Cathy Howse a une section de son site où elle donne une tonne d'informations qu'elle développe plus en détails dans son livre. Elle a aussi une chaine sur Youtube.
J'ai lu son livre d'après mes connaissances actuelles en trichologie, et je pense que ce qu'elle dit est très cohérent et mérite d'être considéré.

Vous allez probablement remarquer que ce qu'elle dit est déjà plus ou moins sur mon blog. Les informations sur mon blog sont basées sur la science du cheveu mais il est toujours recommandé de lire les publications des grandes "gourous" officielles comme elle, Chicoro et autres car chacune présente l'information avec leur propre sensibilité et cela enrichit énormément.

Voilà en 7 grandes lignes, ce que Cathy dit dans Ultra Black Hair Growth:

1) Les cheveux sont fait de 90% de protéines: Donc les protéines sont nécessaires pour maintenir la structure des cheveux. Elle dit que les protéines prises en cure interne ne vont pas aider la structure externe des cheveux car les protéines dans le corps se transforment en glucose pour fournir à celui-ci de l'énergie.

Il faut appliquer les protéines sur les cheveux mêmes (par le biais de soins) et elles sont indispensables pour les cheveux abimés maintenir la structure externe des cheveux. Les cheveux abimés sont des cheveux poreux dont les cuticules ont été endommagés par des abus en tout genre. Les recherches scientifiques ont démontré que les produits qui contiennent des protéines vont remplir les petits trous (pores) qui se présentent sur les cuticules des cheveux abimés et elle souligne que ces protéines ajoutées ne restent pas indéfiniment, elles partent après les shampoings. D’où l'importance d'ajouter des protéines régulièrement dans ses soins pour préserver les cheveux.

Tous les produits ne contiennent pas de protéines. Si vous avez des cheveux sévèrement abimés, vous avez besoin de protéines fortes. Si vous n'avez pas de problèmes de cheveux abimés, les protéines vont rester sur vos cheveux et les fragiliser. Les protéines fortes ne sont pas pour tous les types de cheveux.

2) Les cheveux se cassent parce qu'ils sont excessivement secs ou maltraités: La plupart des femmes aux cheveux africains maltraitent leurs cheveux à cause d'un manque de connaissance. Elles abusent des produits inadaptés, des styles de coiffures, des appareils chauffants alors que leurs cheveux sont déjà, par leur nature, fragiles et sensibles à la sècheresse capillaire.

3) Les cheveux poussent de 1/2 inch par mois; que vous les entretenez ou non, ils pousseront de toutes les façons: Cathy estime que les cheveux poussent de 1/2 inch/mois (1.27 cm) et 6 inches/an (15.24 cm par an). Évidemment, ce n'est qu'une moyenne. Il y a des cheveux qui poussent un peu plus vite ou un peu moins vite.

Le défi à relever est de garder ces 6 inches par an mais la plupart des femmes aux cheveux crépus ne savent pas quoi faire pour préserver cette longueur par an.

4) Les cheveux sont de la matière morte: Vous ne pouvez pas les faire pousser plus vite en appliquant un produit sur eux car ils sont morts. Ce que les produits font c'est de les préserver, les protéger contre les éléments externes.

5) 80% des cheveux africains sont secs à cause de la forme serrée des boucles: Cela a été prouvé scientifiquement que les cheveux africain sont plus sujets à la sècheresse capillaire. Le cheveu africain a une forme elliptique, ce qui cause le cheveu à se plier en boucles. Le sébum aura beaucoup de mal à circuler sur toute la tige capillaire pour la lubrifier. C'est pour cette raison que les personnes aux cheveux africains ont besoin d'une routine capillaire sérieuse pour pallier à cette faiblesse afin de préserver leurs 6 inches (15.24 cm) de cheveux par an.

6) Tailler les pointes ne feront pas les cheveux pousser plus vite: Il y a encore des personnes qui pensent que les cheveux poussent par les bouts. Les cheveux poussent par les racines. Couper les pointes ne les feront pas pousser plus vite (logiquement, si vous les coupez, ils seront moins longs). Les cheveux sont morts.

7) Selon ce que disent les scientifiques sur le cycle naturel du cheveu, il est possible pour les cheveux africains d'atteindre une longueur au-delà de la taille: Cathy dit, puisque les scientifiques ont démontré que le cycle naturel de croissance du cheveu est de 2 à 6 ans, et que l'être humain perd environ 60 à 100 cheveux par jour, logiquement il est possible que les cheveux africains puissent atteindre une longueur au-delà de la taille.

Selon les scientifiques, 85% de nos cheveux sont dans leur phase de croissance donc nos cheveux sont constamment entrain de pousser.

Cathy dit (contrairement aux gens qui pensent que les cheveux africains ne peuvent pas pousser jusqu'à une certaine longueur) qu'avec beaucoup de discipline, de patience et de persévérance que les cheveux africains peuvent pousser très longs comme les cheveux caucasiens et asiatiques. Le tout est d'apprendre comment lutter contre la sècheresse capillaire qui cause la casse.

Lire aussi:


1 commentaire:

Anonyme a dit…

Merci beaucoup pour cet article je me demandais jusqu'alors pourquoi mes cheveux naturels petite dépassait mes épaules et qu'à l'âge adulte je n'avais jms eu les cheveux au delà de mon menton. Et il est vrai que mes cheveux se cassent continuellement à toutes les longueurs. J'ai décidé grâce à ce texte de les observer de plus près et là j'ai remarqué que la poussière se fixait à des endroits précis; il s'agissait de mes écailles qui sont constamment ouvertes. Je vais donc dorénavant finit mes soins par de l'eau froide.