Protecteurs thermiques pour éviter les dommages causés par la chaleur

La chaleur peut causer 3 types de dommages:

1) Décomposition de la mélanine (pigment du cheveu); ce qui a pour résultat une altération de la couleur des cheveux.

2) Dommages causés sur la fibre capillaire; ce qui a pour résultat des cheveux  d’apparence secs et rigides.

3) Affaiblissement de la structure interne du cheveu par dégradation des protéines; ce qui a pour résultat des cheveux cassants.

C’est pour cette raison que dans mon blog je recommande d’utiliser de la chaleur si vraiment vous pensez que c’est nécessaire et d’en utiliser avec beaucoup de modération. Si vous voulez utiliser un sèche à cheveux, choisissez un avec un diffuseur et si vous voulez utiliser un fer à friser ou des plaques chauffantes, utilisez du 100% céramique qui répartit la chaleur.
Selon une étude menée sur un brin de laine (qui contient de la kératine), une température comprise entre 215 et 235 degrés causerait des dégâts irréversibles à la kératine.

Par conséquent, un fer utilisé à une température comprise entre 215 et 235 degrés Celsius fait fondre complètement les hélices de la kératine des cheveux: les dommages sont irréversibles. Les boucles ne reviendront pas sur la partie abîmée. Entre 160-175 degrés Celsius, les cheveux peuvent revenir à la « normale », mais les boucles ne seront pas aussi bien définies qu’auparavant. 

A quoi sert un protecteur thermique?
Un bon protecteur thermique doit:

– Empêcher la dégradation des protéines des cheveux.

– Empêcher la perte de l’eau (déshydratation) dans la tige capillaire.
– Empêcher le craquèlement des cuticules.

Il y a des protecteurs thermiques sur le marché qui ne font pas un bon travail. Il y en a qui contiennent trop d’alcool, ce qui non seulement assèche trop les cheveux mais aussi provoque un effet inflammatoire. Par conséquent, faites bien attention lorsque vous choisissez vos produits.
Si vous pouvez lire l’Anglais et que voulez des études plus approfondies sur le sujet, je vous recommande de lire ces deux études:

– Gamez-Garcia, M. “The Cracking of Human Hair Cuticles by Cyclical Thermal Stresses,” J. Cosmetic Science, 49, 141-153 May/June 1998.

– Ruetsch, S.B, et al, “Effects of Thermal Treatments with a Curling Iron on Hair Fiber,” J. Cosmetic Science, 55, 13-27 Jan/Feb 2004.

Ci-dessous, je vous donne l’essentiel de ces études. Ces informations vous aideront à mieux comprendre et à bien choisir vos produits capillaires qui les protégeront efficacement contre la chaleur:

– Le sèche-cheveux enlève toute hydratation dans le cheveu, les cuticules deviennent sèchent et rigides au point de se craqueler. Peigner des cheveux aux cuticules craquelées augmentent les risques de casse.

– Le lissage des cheveux lorsqu’ils sont secs cause un craquèlement des cuticules qui entraîne la casse des cheveux. Le lissage sur cheveux mouillés cause l’eau à bouillir, à gonfler les cuticules et à former des petites « poches » sur la cuticule, visibles au microscope. Dans les deux cas, il y a risques de dommages des cuticules.

Les silicones employés seuls n’empêchent pas la dégradation des cuticules.

– Les dommages causés par le sèche-cheveux peuvent être évités en utilisant des produits qui contiennent des ingrédients comme de la glycérine et du propylène glycol. Ce sont deux humectants retardent l’évaporation de l’eau.


– Un ingrédient appelé “hydrolyzed wheat protein polysiloxane copolymer” réduit le craquèlement des cuticules.

– Les dommages causés par les plaques chauffantes, fer à lisser, peuvent être évités en utilisant des conditioners légers (c’est à dire qui contiennent des petites molécules qui pénètrent les cuticules) comme le cetrimonium chloride. Ainsi, le cheveu aura plus du mal à se casser (ce type de conditioner augmente la force de tension du cheveu).
– D’autres études ont démontré l’efficacité d’autres ingrédients (PVP/DMAPA acrylates copolymer, Hydrolyzed wheat protein, Quaternium 70). Par conséquent, choisissez un leave-in qui contient ces ingrédients parmi les 5 premiers ingrédients.

C’est tout ce que je peux tirer de ces études. Je n’ai pour le moment aucune recommandation de produits, je n’utilise pas de chaleur donc pas de protecteurs thermiques.

7 Comments

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.